RECHERCHER UN ARCHITECTE

en moins de 3 minutes !

Recherche avancée

Comment voyez-vous le futur de la photographie aérienne ?

La photographie aérienne impulsée par l’envie, dans les années 1900 de cartographier les villes a aujourd’hui bien changé. Son évolution rapide et fulgurante nous apporte à présent la possibilité de voir le monde depuis le ciel et d’ouvrir ainsi le champ des possibles. Cette avancée technologique principalement due à l’invention des drones fait aujourd’hui partie de notre quotidien, si bien que posséder cet objet volant mi-robot, mi-insecte est à la portée de tous.

 

L’utilisation des drones

À l’heure actuelle, il devient difficile de se passer de cette petite caméra volante tant sa vision devient courante. Que ce soit dans le domaine de l’architecture, du sport, du cinéma ou simplement pour le loisir, les drones sont de plus en plus nombreux autour de nous et l’explication de ce nouveau phénomène est très simple. En effet, la réglementation en matière d’images aériennes était plutôt stricte. Toutefois, depuis le 1er janvier 2021, la France a dû s’aligner sur les directives européennes qui répondent de manière positive aux usagers amateurs comme professionnels. 

 

Les nouvelles normes 

Jusqu’en décembre 2020, la loi française s’appuyait sur différents scénarios de vol, influencés principalement par la distance, le poids du drone et son usage ( privé ou commercial ). Désormais, cette distinction d’utilisation entre le domaine du loisir et l’utilisation professionnelle a été totalement abolie. En finalité, ce qui est à présent pris en compte, c’est la dangerosité de l’appareil notamment en fonction de son poids et l’environnement aérien dans lequel il évolue. Ce changement de réglementation offre aux photographes amateurs et professionnels de nouvelles opportunités d’apprendre et de maîtriser l’utilisation de cet objet aussi intéressant que mystérieux, sans pour autant être contraint d’obtenir un diplôme de télépilote. 

 

Les nouvelles catégorisations 

 

Catégorie A1 ( catégorie ouverte / moins de 900g )

 

C0 : moins de 250g - drone très léger et compact

Le survol de personnes est autorisé, toutefois interdit lors d’un rassemblement trop important. 

Enregistrement du drone non-obligatoire

Déclaration de vol non-obligatoire

 

C1 : 250g à 900g : drone semi-léger 

Le survol de personne est autorisé, toutefois comme pour la catégorie C0 interdit lors d’un rassemblement.

À partir de 500g un examen théorique en ligne est obligatoire

À partir de 800g le drone doit être référencé en ligne par un numéro d’exploitant.

Déclaration de vol non-obligatoire

 

Catégorie A2 ( catégorie ouverte / de 900g à 4kg )

 

C2 : 900g à 4kg : drone à usage professionnel ou semi-professionnel

Le survol de personnes est autorisé à une distance d’au minimum 30 m sauf à faible vitesse

Le drone doit être enregistré en ligne afin de détenir un code d’exploitant.

Un examen en ligne est obligatoire, complété par une déclaration d’auto-formation pratique et un examen complémentaire auprès de la DGAC ( Direction Générale de l’Aviation Civile ). À l’issue de cet examen, un « Brevet d’Aptitude de Pilote à Distance » est délivré.

 

À compter du 1er janvier 2023, l’ensemble des indications C0, C1, C2, C3 et C4 et le marquage CE devront être gravés directement sur chaque appareil. À partir du C1, ils seront également assimilés à un numéro de série unique et pourvus de moyens de signalement et d’identification à distance.

 

L’avenir des drones 

Aujourd’hui bien plus accessibles qu’il y a quelques années, tant sur le plan technique que législatif et financier, les drones sont un véritable vecteur d’évolution. De plus en plus d’entreprises font appel à des professionnels de l’image possédant cette compétence afin de les aider dans leur communication visuelle. Selon un rapport enregistré au mois d’août 2021, le marché mondial de la Photographie Aérienne devrait grandement s’accroître jusqu’en 2026 et faire état d’une demande toujours plus grandissante. 

Si vous possédez les compétences et les qualifications nécessaires à cette pratique, n’hésitez pas à vous connecter à votre espace personnel afin de renseigner ce nouveau critère !

Vous êtes photographe ?

et vous souhaitez être référencé sur notre site ?

Contactez-nous !