facebook

RECHERCHER UN PHOTOGRAPHE

en moins de 3 minutes !

Recherche avancée

Rencontre avec le photographe Nicolas Richard de l'agence Nicolas Richard Photographe.

 

Quel a été votre parcours pour arriver à votre métier aujourd’hui ?

 

Je suis autodidacte. J'ai d'abord fait des études de génie civil, et travaillé pendant 6 ans comme ingénieur. C'est surtout par mes loisirs, notamment un amour du voyage et des grands espaces, que j'ai développé ma pratique de la photo. 

Mon œil s'est affuté, a appris à raconter une histoire, à trouver la composition qui véhicule l'émotion voulue. Je me suis ensuite exercé à une pratique professionnelle de la photo, en couvrant un raid sportif (j'ai ainsi créé le pôle image de ce raid, qui a lieu chaque année : les 96h non-stop), quelques concerts, bénévolement d'abord, et en me documentant beaucoup sur la technique, le matériel. 

Mon esprit scientifique et curieux m'a amené à expérimenter beaucoup de techniques, du strabisme au focus stacking en macro. Petit à petit, des clients sont arrivés, et repartaient satisfaits de mon attitude professionnelle et de la qualité de mon travail. 

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de travailler avec une grande agence d'architecture, de vendre des tirages de photos de mes voyages, tout en étant capable de proposer une multitude de prestations différentes : sport, spectacle vivant, portrait, et tout autres projets qui s'offrent à moi.

 

Pourquoi avoir choisi ce métier, qu’est-ce qui fait que vous aimez votre métier ?

 

A vrai dire, c'est plutôt ce métier qui m'a choisi. A une période de ma vie où j'ai cherché à donner un sens à mon activité, j'avais besoin de stimulation, de produire quelque chose de matériel, qui reste. Quelque chose de qualitatif et palpable. La photographie est un excellent support. Qu'il soit numérique ou matériel, le résultat est immédiat. 

De plus, cette activité me permet une liberté et une autonomie fantastique. Par extension, j'aime le contact humain, et je peux l'approcher grâce à la photo. En créant un lien avec mes clients, dans un premier temps, et par la pédagogie, en animant des ateliers sur le thème de la photographie. J'aime transmettre un savoir et une expérience.

Enfin, la photographie est avant tout un outil, mais elle a aussi un puissant pouvoir. La photo permet d'informer, illustrer, documenter, mais aussi faire rêver, amuser, raconter une histoire. C'est un formidable outil d'expérimentation.

 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre métier ?

 

La solitude. Mais je m'organise : nous sommes actuellement, avec mon imprimeur, photographe lui aussi, en train de se regrouper en collectif. On avance quand même beaucoup mieux à plusieurs. D'autant plus que le milieu de la photographie est particulièrement concurrentiel.

Par ailleurs, dans un monde où tout le monde peut se doter d'un appareil photo, ne serait-ce que sur son téléphone, il est compliqué d'expliquer la différence qu'il y a entre prendre une photo et faire de la photo. C'est un réel métier, et son apprentissage est fastidieux. Il ne consiste pas uniquement à appuyer sur le déclencheur. Encore une fois je m'organise : en faisant preuve de pédagogie envers mes clients, et en expliquant en détail en quoi consistent mes prestations.

 

Pour vous, quel est le rôle principal d’un photographe ?

 

Le photographe a pour vocation d'apporter en image son interprétation du monde. Qu'elle soit informative, onirique ou émerveillée, il trouvera toujours un moyen de véhiculer une émotion. De plus, le photographe fige un moment, pour lui donner une valeur dans le temps, laisser une trace dans l'histoire.

 

À votre avis, quelle qualité ou quel talent doit-on avoir particulièrement pour exercer le métier de photographe ?

 

Je pense que cela commence par le fait d’avoir une sensibilité à notre environnement. Garder les yeux grands ouverts. Être à l'écoute. Cela me paraît essentiel pour produire une bonne photo.

Ensuite, pour pouvoir en faire un métier, il faut garder un excellent relationnel, car on s'adresse en direct à des clients.

Enfin, la curiosité est essentielle. Nous devons nous intéresser aux différentes techniques de photographie, à l'évolution du matériel et des techniques, ainsi qu'à ce que produisent les autres photographes.

Il est également important de bien s'entourer. S'associer avec un bon imprimeur est primordial.

 

Pour quel projet avez-vous le plus de souvenirs ?

 

Il s'agit du reportage photo qui m’a initié à la photo d’architecture, un reportage photo pour les maquettistes de la biennale d'architecture de Venise en 2018. Je pense que c'est le projet qui m'a propulsé dans une pratique professionnelle. Je les ai suivis durant trois mois de création, puis à Venise, pour documenter leur maquette dans leur scénographie. En plus du travail de photo, à la fois de reportage et d'architecture, cette expérience m'a entraîné dans une aventure humaine sans égal. Elle s'est traduite par une exposition des photos dans l'atelier de maquettes, et un livre est en projet.

 

Quelle est votre ville préférée ?

 

Edimbourg. J'y ai étudié pendant un an et j'y suis retourné souvent depuis. A ce jour je n'ai jamais été autant touché par une ville, ses recoins, son histoire, sa culture, ses légendes.

 

Si vous deviez faire un autoportrait, à quoi ressemblerait-il ?

 

Je pense que ce serait mon ombre. Sa propre ombre est plus facile à photographier, et on peut la déformer. Ou du moins s'aider de la lumière pour la déformer. Par ailleurs, je trouve une ombre très expressive. Et puis, on peut lui donner tout un tas de sens métaphoriques.

 

Où trouvez-vous l’inspiration ? 

 

L'inspiration est partout si on se donne la peine de s'ouvrir. Pour moi c'est avant tout une affaire d'observation, et de curiosité.

Les opportunités donnent des idées également : un nouveau papier qui me permet d'afficher mes photos en extérieur, un enregistreur audio qui permet d'ajouter une dimension acoustique à mes photos, le projet farfelu d'un.e ami.e etc.

 

Comment définissez-vous la relation entre un photographe et son client ?

 

Elle doit être identique à n'importe quelle relation client. Nous devons avant tout être à l'écoute, et capable d'adapter notre offre au profil du client. La prestation doit être sur mesure et le client doit sortir satisfait de son expérience. Enfin, il vaut mieux refuser une offre que l'on ne se sent pas prêt à réaliser (pour causes techniques, de moyens, d'expérience ou autre), que de prendre le risque de se décrédibiliser.

 

Quelles sont vos spécialités dans votre domaine ? 

 

J'offre une gamme plutôt variée de services. Mon axe de développement principal est la photo d'architecture. Ma clientèle va de l'agence d'architecture qui souhaite alimenter son portfolio, au particulier qui cherche à vendre un bien ou le mettre en location. 

J'interviens également dans le domaine du spectacle vivant (concert, spectacle, festival) et de l'événement sportif. 

Dernièrement, je tente de développer une gamme d'ateliers pédagogiques autour de la photo. Pour cela, je suis en relation avec deux associations lyonnaises, l'une développe et promeut les arts numériques dans la métropole, et l'autre est une association de médiation culturelle axée sur l'image animée et le cinéma.

Enfin, je propose la vente en ligne d'une collection de tirages d'art de mes photos de voyage.

Et puis il y a tous les à côté. les projets qui me rappellent l'amour que j'ai pour la photographie, qui me stimulent et me permettent de progresser. J'ai, dernièrement, accroché une exposition sur le thème du street art, une autre en partenariat avec une illustratrice qui sensibilise sur le thème du gaspillage alimentaire. Je réalise en ce moment une série de “photos à écouter”, qui est un projet que je souhaite monter en exposition également. Et je réalise les "100 défis photo" que je partage sur ma page Facebook, et me permet de dévoiler et partager ma pratique de la photographie.

 

Votre application mobile préférée en ce moment ?

 

Je suis assez peu téléphone portable. Mais celle qui me sert le plus est maps.me. Une application qui permet de visionner des cartes hors ligne. Très pratique en montagne ou en voyage.

 

Un petit message que vous souhaitez envoyer à vos futurs clients ? 

 

Appelez moi pour une prestation de photographie, repartez avec une vraie expérience humaine. 

Et des photos. Quand même.

 

Contactez dès maintenant Nicolas Richard et prenez rendez-vous ! 

 

 

 

Trouvez le meilleur photographe sur Lyon et prenez rendez-vous !

 

Vous êtes photographe ?

et vous souhaitez être référencé sur notre site ?

Contactez-nous !