RECHERCHER UN ARCHITECTE

en moins de 3 minutes !

Recherche avancée

Rencontre et interview avec Jean-Yves PITON de l’agence Dans le Regard.

 

Rencontre et interview avec Jean-Yves PITON de l’agence Dans le Regard.

 

Bonjour Jean-Yves, Quel a été votre parcours pour arriver à votre métier aujourd’hui ?

 

Totalement autodidacte ! Depuis mes 18 ans, regarder l’autre avec mes émotions, pas avec la technique, faire des erreurs techniques, puis recommencer…

Photographe par passion depuis 45 ans, une vie professionnelle dans la gestion d’entreprises. Puis photographe portraitiste professionnel depuis ma retraite en janvier 2019.

 

Pourquoi avoir choisi ce métier, qu’est-ce qui fait que vous aimez votre métier ?

 

Je citerai un texte d’Orazio MASSARO, ami comédien et metteur en scène, qui dit tout.

“Jean Yves PITON, c'est un homme passionné. Ses photos sont à l'image de sa soif d'aimer. Lorsqu'il agit, masqué par son objectif, il transpire le plaisir d'être avec les gens. Son désir profond de rendre à la beauté son regard et sa lumière, lui fait oublier qu'il travaille. Pour ma part, Jean Yves est plus qu'un photographe du besoin. Il vit dans l'urgence de l'immédiat, dans la nécessité d'être et d'exprimer son frémissement intérieur. Son énergie nous déshabille et nous livre à nous-mêmes comme des nouveau-nés."

 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre métier ?

 

Peut-être quand le modèle a peu de temps, surtout dans les commandes d’entreprise. Sinon, peu, à part la situation sanitaire actuelle qui fait reporter bon nombre de projets d’entreprises.

 

Pour vous, quel est le rôle principal d’un photographe ?

 

Renvoyer à l’autre, l’image de lui qu’il ne connaît pas, qu’il ne peut pas ou ne sait pas voir lui-même.

 

À votre avis, quelle qualité ou quel talent doit-on avoir particulièrement pour exercer le métier de photographe ?

 

Mareva PELLERIN, conseillère en image, utilise des mots très justes à ce sujet. "L’approche de Jean-Yves est au-delà d’un shooting, une approche émotionnelle qui vous amène au cœur de votre sensibilité. » 

 

Pour quel projet avez-vous le plus de souvenirs ?

 

Chaque fois qu’un modèle arrive sans trop savoir où, quoi, comment. Et qu’après avoir pris le temps de se connaître s’apprivoiser, le modèle s’ouvre, lâche prise, laisse sortir celui ou celle qui est au fond de lui, d’elle. Ainsi, il déploie ses ailes pour en devenir majestueux, et parfois ne se reconnaît pas de suite, ou ne dit pas grand-chose, en se voyant ainsi, car il lui faut apprivoiser cette image qu’il / elle ne connaissait pas. A chaque fois, je suis juste pleinement heureux.

 

Quelle est votre ville préférée ?

 

Paris, San Francisco, Florence, Amsterdam, une ville d’eau, de rivière, de bords de mer.

 

Si vous deviez faire un autoportrait, à quoi ressemblerait-il ?

 

Un ami disait de moi que j’avais les yeux directement connectés au cœur, sans passer par le cerveau, donc des yeux connectés à un cœur.

 

Où est-ce que vous trouver votre inspiration ?

 

Dans le regard de l’autre. Dans mes failles.

 

Comment définissez-vous la relation entre un photographe et son client ?

 

Une relation d’amour éphémère, quand je photographie l’autre, je dois en tomber amoureux, l’espace d’un instant, lui renvoyer cette image sublimée de lui, comme le ferait son amoureux en le photographiant au coucher de soleil lors d’un 1er week-end en amoureux.

 

Quelles sont vos spécialités dans votre domaine ? 

 

Le portrait souriant et vivant.

 

Votre application mobile préférée en ce moment ?

 

LINKEDIN

 

Un petit message que vous souhaitez envoyer à vos futurs clients ? 

 

Demain, Aujourd’hui ne sera plus… Alors fixez aujourd’hui ce temps, créez-vous des souvenirs, faites en sorte, que quelque part, aujourd’hui, soit toujours là, demain, pour vous, pour eux et ceux à venir.

 

Contactez le photographe Jean-Yves Piton et prenez rendez-vous ! 

 

 

Trouver le meilleur photographe à Nantes et prenez rendez-vous ! 

Vous êtes photographe ?

et vous souhaitez être référencé sur notre site ?

Contactez-nous !